version française version anglaise
Slideshow Image 2
Slideshow Image 3
Slideshow Image 4
Slideshow Image 5
Slideshow Image 6
Slideshow Image 7
Slideshow Image 8
Slideshow Image 9
Slideshow Image 10
 
Vous êtes ici : RESULTATS

Programme LIFE RESULTATS

 

Le programme LIFE+ Chiro Med unit des compétences techniques et territoriales, en vue de pallier les cinq menaces majeures pesant sur le Grand Rhinolophe et le Murin à oreilles échancrées à tous les stades de leur cycle de vie.

Pour lutter contre ces menaces, le programme prévoit la mise en œuvre de 29 actions réparties en quatre grands groupes :
- Actions préparatoires, élaboration de plans de gestion et/ou de plans d’action (Actions A),
- Actions concrètes de conservation (Actions C),
- Actions de sensibilisation du public et de diffusion des résultats (Action D),
- Actions de suivi des actions et de fonctionnement du projet (Actions E).

Ces actions sont regroupées suivant les trois axes stratégiques suivants :

1/ L'amélioration des connaissances sur les espèces
Les chauves-souris, nocturnes et discrètes, sont globalement méconnues. Le programme européen LIFE+ Chiro Med se propose d’améliorer les connaissances sur les ressources alimentaires des deux espèces cibles et leur utilisation du territoire afin de mettre en œuvre des mesures de conservation les plus adaptées à chaque espèce. Cela se traduit par la mise en œuvre des actions A2, A3, A4, A5, A6, A7, E3, E4 et E6, décrites ci-dessous.

2/ L'aménagement et la protection de gîtes
Pour enrayer le déclin du Grand Rhinolophe et du Murin à oreilles échancrées, les actions suivantes du programme ont pour objectif d’agir sur la perte et l’altération des gîtes et des habitats naturels, la diminution des ressources alimentaires et la mortalité par collisions routières.
Pour les gîtes, le programme prévoit la :
- Réalisation de conventions avec des propriétaires (privés ou publics) pour une cohabitation pérenne (Action A1),
- Protection physique des gîtes existants (Action C1),
- Création d’un réseau de gîtes favorables à l’installation des chiroptères (Action C2).
Pour les terrains de chasse, le programme prévoit la création d’un réseau de 20 kilomètres de haies afin de favoriser la dispersion des chauves-souris vers de nouveaux sites et d’améliorer l’accès aux terrains de chasse (Action C4).
Pour les ressources alimentaires, le programme prévoit une :
- Analyse des insectes coprophages (insectes qui se nourrissent de matières fécales, tels que les mouches, les bousiers, les cafards, etc) (Action A8.1),
- Concertation avec les éleveurs sur les traitements antiparasitaires (Action A8.2),
- Mise en place de pratiques pastorales favorables (Action C5).
Pour la mortalité routière, les actions A6, C3 et E5 décrites ci-dessous sont concernées.

3/ La diffusion des connaissances, l'information et la sensibilisation du public
Les chauves-souris font souvent l’objet de croyances erronées qui nuisent à leur réputation et leur attirent parfois des persécutions directes. Pourtant, ce sont de précieux alliés qui participent à la régulation des populations d’insectes (moustiques, araignées, etc) pouvant déranger l’homme et ses activités (agriculture, tourisme, etc). Cet axe se traduit notamment par la création de divers outils de communication, ayant pour objectif de favoriser une cohabitation Homme / Chauve-souris. Les actions D1, D2, D3, D4, D5, D6, D7, E7 et E8 sont incluses dans ce 3ème axe.


 

Programme LIFE ACTIONS A - ACTIONS PRÉPARATOIRES, ÉLABORATION DE PLANS DE GESTION ET/OU DE PLANS D'ACTION

ACTION A.1 : Conventionnement des gîtes
100% de réalisation
Il s’agit d’établir des conventions de gestion entre les bénéficiaires du projet et les propriétaires de sites fréquentés par une colonie de chiroptères ou de sites devant faire l’objet d’intervention(s).
La signature de conventions de gestion est nécessaire :
- pour les propriétaires : pour autoriser les visites et aménagements, maintenir une vocation de protection du gîte au-delà du projet, tenir informés les bénéficiaires sur tout projet éventuel de travaux ou d’activités susceptibles d’avoir un impact sur la colonie,
- pour les bénéficiaires : pour assurer conseils et suivis, limiter les nuisances dues à la présence des animaux, maintenir une relation d’échange et de communication entre le propriétaire et les structures de protection de l’environnement.
Sur un objectif de 22 sites à conventionner en Camargue, dans les Alpilles et les gorges du Gardon, 15 sites bénéficient actuellement d’une convention et sept sont en cours de conventionnement.

ACTION A.2 : Travaux préalables à l’aménagement de gîtes à chiroptères


ACTION A.3 : Compréhension du mode d’utilisation du réseau de gîtes par les chiroptères


ACTION A.4 : Prospection de nouveaux gîtes à chiroptères


ACTION A.5 : Amélioration des connaissances sur les milieux naturels utilisés en été


ACTION A.6 : Travaux préalables à la réalisation de dispositifs de franchissements routiers


ACTION A.7 : Elaboration d’un modèle paysager


ACTION A.8 : Amélioration des connaissances relatives aux ressources alimentaires



 

Programme LIFE ACTIONS C - ACTIONS CONCRÈTES DE CONSERVATION

ACTION C.1 : Aménagement de gîtes occupés par les chiroptères
100% de réalisation
Cette action consiste à aménager les gîtes occupés par les chauves-souris afin de garantir leur tranquillité et/ou de pérenniser leur présence. Sept gîtes sont concernés par cette action. Certaines de ces protections (notamment celles relatives aux gîtes d’hibernation) bénéficieront également à d’autres espèces de chiroptères fréquentant les lieux. A plus long terme, le résultat attendu est l’augmentation de la fréquentation de tout ou partie de ces gîtes, en particulier de ceux qui accueillent des individus en hibernation.

ACTION C.2 : Aménagement de bâtiments pour les rendre favorables à la reproduction
100% de réalisation
La création de nouveaux gîtes permet d’établir un réseau d'accueil indispensable au fonctionnement dynamique des populations. L’objectif est donc de recréer les conditions écologiques optimales à la reproduction des chiroptères telles que définies au terme de l’action A2. La pérennité des travaux envisagés dans les 16 sites est garantie du fait qu’une grande partie d’entre eux (12 sur 16) est propriété d’un des bénéficiaires du projet (Conservatoire du littoral).

ACTION C.3: Réalisation de dispositifs de franchissement routiers
100% de réalisation

ACTION C.4 : Création d’un réseau de haies
100% de réalisation
Les chiroptères utilisent les haies lors de leurs déplacements, pour se protéger du vent, de la lumière et des prédateurs, ou pour se nourrir. Ces structures verticales du paysage constituent donc un élément essentiel pour le bon maintien des colonies de chauves-souris.
Cette action a pour but la reconquête de milieux naturels par les chauves-souris. La plantation de haies a été realisée entre les gîtes et les terrains de chasse ou entre les gîtes aménagés (action C2) et les terrains de chasse potentiels afin de faciliter les déplacements et protéger les animaux.
Les haies sont composées de diverses essences arbustives feuillues locales adaptées au terrain. Les arbrisseaux (1 mètre de hauteur lors de la plantation) sont plantés de manière à éviter les espaces découverts de plus de 10 mètres, qui constituent une barrière à la circulation des Rhinolophes.
Au total, 20km de haies ont été plantés à ce jour: chez des propriétaires privés, sur les terrains du Conseil général des Bouches-du-Rhône et sur les terrains du Conservatoires du littoral.


ACTION C5 : Mise en œuvre de pratiques pastorales favorables aux chauves-souris
100% de réalisation
La mise en œuvre de traitements pastoraux alternatifs respectueux de l’entomofaune coprophage est une nécessité. Il s’agit d’un objectif prioritaire qui ne pourra être atteint qu’en concertation avec les éleveurs, responsables ultimes de la gestion de leur manade. C’est pourquoi l’évaluation de cette action prend en compte des paramètres autres qu’écologiques, tels que l’efficacité vermifuge des nouveaux traitements proposés, leur coût et leur acceptabilité auprès des manadiers. L’implication des éleveurs est également un atout dans la valorisation future des résultats de cette action démonstrative auprès de la profession permettant l’appropriation des nouvelles pratiques par le monde agricole. Enfin, la réalisation d'un cahier de charges pastorales favorisant le développement des ressources alimentaires des chauves-souris (insectes coprophages) par la modification des pratiques relatives au traitement vermifuge prophylactique du bétail, fournit une solution aux gestionnaires d’espaces protégés et aux opérateurs de sites Natura 2000 pour la mise en place d’une gestion pastorale raisonnée et respectueuse de l’environnement.


 

Programme LIFE ACTIONS D - ACTIONS DE SENSIBILISATION DU PUBLIC ET DE DIFFUSION DES RÉSULTATS

ACTION D.1 : Réalisation d’un plan de communication
100% de réalisation
Cette action comprend :
- la communication vers la presse (dossiers de presse, communiqués de presse, conférences de presse, etc),
- la communication vers le public généraliste au travers de l’organisation de conférences et d’animations scolaires. A ce jour, 14 conférences grand public se sont tenues et huit animations scolaires ont eu lieu dans le secteur des gorges du Gardon. Cette année, le Château d’Espeyran (Saint-Gilles-du-Gard) a accueilli la 16ème nuit européenne de la chauve-souris, organisée par le Syndicat mixte de la Camargue Gardoise,
- la communication vers le public spécialisé avec notamment les Rencontres nationales chauves-souris Grand Sud, tenues les 5 et 6 novembre 2011 à Sanilhac-Sagriès dans les gorges du Gardon. Un séminaire de fin de programme (fin 2013) a été organisé en avril 2014 afin de présenter les résultats obtenus des différentes actions menées dans le cadre du LIFE+ Chiro Med.

ACTION D.2 : Réalisation de trois expositions
100% de réalisation
Une exposition itinérante, constituée de huit panneaux autoportants, a été réalisée en juin 2011 et est destinée à être installée tout au long du projet et au-delà dans les lieux publics de grande fréquentation afin de mettre l’information au plus près des gens.
Une exposition appelée «temporaire» a également été réalisée et installée à l’accueil du centre administratif du Parc naturel régional de Camargue.
L'exposition permanente a été abandonnée faute de lieu d'accueil .

ACTION D.3 : Réalisation d’un montage multimédia
100% de réalisation
Cette action a permis de réaliser un diaporama, intégrant et combinant des séquences texte, vidéo, des sons et des photos, pouvant être utilisé lors de conférences et d’animations. Souple et modulable, il présente l’ensemble du programme, son historique, sa genèse, ses territoires, ses actions ainsi que les chauves-souris, en particulier le Grand Rhinolophe et le Murin à oreilles échancrées. Ce montage est ainsi utilisé dans sa version complète en conférence pour le grand public, projeté sous forme écourtée en classes scolaires ou en formations, ou utilisé lors de réunions pour introduire un sujet.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité du montage multimédia



ACTION D.4 : Réalisation d’un film documentaire
100% de réalisation
D’une durée d’environ 45 minutes, le film présente la biologie et l’écologie du Grand Rhinolophe et du Murin à oreilles échancrées. Il met en évidence leurs particularités par rapport aux autres espèces présentes en Camargue, ainsi que leurs liens avec les hommes.

ACTION D.5 : Réalisation d’un kit technique spécialisé
100% de réalisation

ACTION D.6 : Création d’outils d’information et de sensibilisation
100% de réalisation
Cette action consiste à créer des outils de communication simples et aisément accessibles ou diffusables pour informer et sensibiliser le grand public sur le projet, depuis le niveau local (plaquette de présentation du programme, plaquette sur les gîtes à chauves-souris, panneaux d'exposition, lettres d’information) jusqu’au niveau européen et international (site internet, rapport de présentation du programme).

ACTION D.7 : Sentier pédagogique : Réalisation d’équipements et outils pédagogiques sur les chauves-souris aux Marais du Vigueirat
100% de réalisation


 

Programme LIFE ACTIONS E - ACTIONS DE SUIVI DES ACTIONS ET DE FONCTIONNEMENT DU PROJET

ACTION E.2 : Argumentation du projet d’extension d’un site Natura 2000
100% de réalisation
Cette action a permis d’élaborer un dossier argumenté en faveur de l’extension du site Natura 2000 « Petit Rhône » prenant en compte les secteurs favorables aux chiroptères visés (et éventuellement à d’autres espèces de l’Annexe II de la Directive Habitats). La Camargue géologique est presque entièrement couverte par des SIC (Sites d’intérêt communautaire) à l’exception de certains secteurs présentant pourtant un intérêt pour la conservation des populations de Grand Rhinolophe et de Murin à oreilles échancrées.
Cette extension a pour objet d’optimiser le périmètre du site en intégrant le lit « majeur » (les ségonaux) du fleuve compris entre les berges et les digues. Ces espaces naturels abritent des habitats d’intérêt communautaire à fort enjeu et des habitats d’espèces d’intérêt communautaire dont des gîtes à chiroptères.

ACTION E.3 : Suivi des populations de chiroptères
100% de réalisation
Cette action consiste à suivre les populations de chauves-souris dans tous les gîtes connus abritant une colonie. Ce suivi est nécessaire pour s’assurer du bon déroulement de leur cycle biologique et de connaître l’évolution des effectifs. Il constitue aussi un moyen d’évaluer l’impact des actions menées et représente donc un indicateur du succès des actions. Pour les deux colonies de reproduction majeures connues en Camargue, les effectifs totaux avant mise-bas sont les suivants :








Les accroissements constatés ne sont pas compatibles avec un accroissement naturel de population de chiroptères, qui devrait être de l’ordre de 5% au mieux. Cela démontre indirectement l’instabilité des populations reproductrices en Camargue et le rôle refuge très probable de ces colonies majeures. Ce constat valide l’objectif global du programme LIFE+ Chiro Med de fournir à ces deux espèces des sites pérennes et protégés pour leur reproduction.

L’une des grottes des gorges du Gardon, connue pour abriter une colonie d’hibernation de Grand Rhinolophe, est devenue au cours du programme un site de reproduction avéré de cette espèce. En effet, depuis les suivis estivaux de 2010, 15 juvéniles sont observés chaque année pour un groupe de 50 individus. Il s’agit de la seule colonie de mise-bas connue à l’heure actuelle dans les gorges du Gardon.

ACTION E.4 : Suivi et évaluation des nouveaux gîtes aménagés pour les chauves-souris
100% de réalisation
Cette action est ciblée sur les 16 gîtes pour lesquels il est prévu de réaliser des aménagements dans le but de favoriser l’installation des chiroptères. Elle permet d’évaluer si les conditions de température et d’humidité obtenues correspondent bien à celles recherchées par les chauves-souris. Cela permet ainsi d’évaluer l’efficacité des aménagements réalisés et leur pérennité.

ACTION E.5 : Evaluation des dispositifs de franchissement routiers
60% de réalisation
Cette action a pour but d’évaluer la fréquentation par les chauves-souris des dispositifs de franchissement routier réalisés dans le cadre de l’action C3 au niveau des dispositifs simples (points noirs autour des colonies) et du dispositif élaboré (passerelle modulable). Une étude du comportement des individus face à ces dispositifs, par observations nocturnes à l’aide d’une caméra thermique, sera réalisée.
Cette action est donc nécessaire pour évaluer l’efficacité des dispositifs de franchissement routier (action C3) et étudier le comportement des individus face aux dispositifs.

ACTION E.6 : Surveillance et entretien des installations et du matériel
100% de réalisation
Cette action, ayant pour but de contrôler régulièrement l’état des gîtes, les constructions, les aménagements et le matériel, est nécessaire pour s’assurer du bon état de ces installations et, dans le cas contraire, pour remédier aux problèmes détectés.

ACTION E.7 : Participation à des colloques et formations
100% de réalisation
Cette action concerne le personnel impliqué dans le projet, qui sera amené à participer au cours des quatre années du programme, à divers colloques et formations en vue d’apprendre et d’acquérir de nouvelles compétences et connaissances utiles à la réalisation de certaines actions. Cela favorise également le partage et l’échange sur une thématique commune : la conservation des chauves-souris.

ACTION E.8 : Réalisation d’un plan de conservation après Life

Ce plan permettra d’indiquer la manière de poursuivre, après la fin du projet, les actions de conservation initiées dans le cadre du programme. Il détaillera les actions avec des indications sur le planning de réalisation, les maîtres d’ouvrage et les sources de financement.


 
 
 
CG30