version française version anglaise
Slideshow Image 2
Slideshow Image 3
Slideshow Image 4
Slideshow Image 5
Slideshow Image 6
Slideshow Image 7
Slideshow Image 8
Slideshow Image 9
Slideshow Image 10
 
Vous êtes ici : LOCALISATION > Alpilles

Programme LIFE ALPILLES

 

Alpilles


Le massif des Alpilles forme le dernier relief avant le grand delta du Rhône. Il constitue un terroir où les cultures peu intensives (vignes, oliviers) et les zones pâturées (taureaux de Camargue, moutons de Crau et chèvres du Rove) côtoient des milieux plus naturels et sauvages (falaises, crêtes et chênaies).

La forte imbrication de milieux en mosaïque ainsi que les nombreuses cavités existantes propices aux chauves-souris permettent à une quinzaine d’espèces d'être présentes avec quelques sites majeurs pour la région PACA.


 

Programme LIFE STATUTS DE PROTECTION DE LA ZONE D’ÉTUDE

Au niveau de la législation nationale :
- Un Arrêté préfectoral de protection de biotope.

Au niveau de la législation régionale :
- Parc naturel régional des Alpilles,
- Quatre sites classés au titre de la Loi Paysage,
- Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique.


 

Programme LIFE DESCRIPTION SCIENTIFIQUE DE LA ZONE D’ÉTUDE

Le massif des Alpilles est de formation géologique très ancienne, parfaitement individualisé et composé de calcaires durs. Il forme le dernier relief (altitude max : 493 m) avant le grand delta du Rhône, où il occupe une position originale isolée, dominante et sans transition vers les plaines environnantes.

La variété des conditions de milieu présentes sur le massif (variations microclimatiques et d’altitude, influences diverses des activités humaines…) est à l’origine de la richesse et de la diversité de la faune et de la flore. Le paysage est un assemblage de boisements (45% de la surface, surtout pins et chênes verts) et de milieux ouverts (38% de landes et de pelouses) entrecoupés de milieux rupestres (5%). La présence de nombreuses cavités, d’origine humaine (carrières, mines, ouvrages d’art) ou naturelles (grottes, avens…) est un facteur favorable aux chauves-souris.
(Source : Document d’objectif du massif des Alpilles, CIGALE, 2007)


 

Programme LIFE IMPORTANCE DE LA ZONE DU PROJET POUR LA CONSERVATION DES DEUX ESPÈCES CIBLÉES

Le principal intérêt des Alpilles par rapport au projet réside dans sa richesse en cavités souterraines : pas moins de quatre carrières, 17 mines, 30 cavités naturelles et plusieurs infrastructures (ponts, aqueducs, tunnels…) ont été relevées. A l’intérieur, au niveau des espèces visées, on note la présence de :
- 150 Grands Rhinolophes en hiver dans cinq sites : la taille de l’effectif hivernal et la proximité des Alpilles par rapport au delta du Rhône incitent à penser que le massif constitue vraisemblablement une aire d’hivernage importante pour la population camarguaise du Grand Rhinolophe, d’autant plus que certaines cavités restent à prospecter ; la prise en compte du site est donc cohérente avec l’objectif global du projet de palier aux principales causes de régression de l’espèce, tel que celles affectant les gîtes d’hibernation,
- Au moins 20 Grands Rhinolophes et 140 Murins à oreilles échancrées l’été dans deux sites communs.

Le massif des Alpilles est donc significatif pour la reproduction des deux espèces visées (en particulier le Murin à oreilles échancrées), et pourrait bien s’avérer d’une importance plus grande encore.


 
 
 
CG30